Comment tester pour caillots sanguins

Comment tester pour caillots sanguins


Les caillots de sang commencent généralement dans les jambes, mais ils peuvent également se former dans d'autres régions du corps, telles que les bras et le cœur. Si ces caillots se déplacent de leur position d'origine, ils peuvent se déplacer à travers l'un de corps dans les poumons. Bien que de nombreux cas de caillots de sang ne sont pas mortelles, sinon diagnostiqués et traités en temps opportun, ils peuvent avoir des répercussions graves sur la santé.

Instructions

1 Obtenez un Phlébographie. Ce test est complexe et invasive un peu, mais peut être utilisé pour détecter des caillots et des blocages causés par des caillots à tout moment dans les bras et les jambes. Pendant le test, un cathéter est inséré dans une veine, soit au niveau du pied ou de la cheville, et d'un colorant est ensuite injectée, ce qui rend le vaisseau sanguin plus visible avant que la radiographie est prise.

2 Recevoir une échographie. Ceci est un test non invasif qui est exacte pour le diagnostic des caillots sanguins derrière le genou ou de la cuisse, mais pas dans les zones au-dessous du genou. Pendant l'essai, un dispositif appelé un transducteur est utilisé pour émettre des ondes sonores à haute fréquence directement sur la veine suspecté de contenir le caillot. Les ondes sont ensuite réfléchies vers le dispositif et traduites en une image en mouvement sur l'écran.

3 Subir une IRM. En raison de la charge de ce test, il est généralement réservé aux patients avec des circonstances particulières, telles que les femmes enceintes, ou ceux dont les reins ne peuvent pas être en mesure de gérer le colorant utilisé dans d'autres tests. Au cours d'une IRM, des champs magnétiques puissants et les ondes radio sont utilisées pour produire des images de zones spécifiques du corps, aidant à détecter des caillots de sang dans ces domaines.

4 Recevoir un test sanguin. Ils sont utilisés pour les patients qui ont subi plus d'un problème avec des caillots de sang ou qui ont des antécédents familiaux d'entre eux. Ces tests permettent de localiser les anomalies génétiques dans le sang qui peuvent déterminer un problème de coagulation nécessitant un traitement à vie avec des médicaments anticoagulants.

5 Subir une angiographie pulmonaire. Ce test est généralement enregistré en tant que dernier recours et est utilisé lorsque d'autres tests ont échoué à détecter des caillots de sang. Cela est dû à des risques élevés associés à la procédure. Il est un critère qui a fait ses preuves pour la détection précise des caillots sanguins dans les poumons, et est réalisée en insérant un cathéter dans une veine large, généralement dans l'aine, qui est ensuite enfilée dans les artères pulmonaires et à travers le coeur. Un colorant est ensuite injecté dans le cathéter et les rayons X pris comme colorant circule dans les artères, dans les poumons.